Cancer du poumon

D’abord une patiente, il y a 3 ans, non fumeuse, aucun cas de cancer familial : elle est atteinte d’un cancer primitif du poumon, diagnostiqué à l’hôpital Pompidou comme étant lié à une mutation génétique secondaire à la pollution atmosphérique. La conclusion de 52 années de vie à Paris…

Ensuite moi, qui fait des bronchites asthmatiformes de plus en plus nombreuses et rapprochées, et en plus, depuis cette année, des rhinites allergiques et des conjonctivites allergiques.  Je vis à Paris, je ne fume plus depuis 28 ans…

Et il y a les pollutions alimentaires : quand j’entends un chercheur du CNRS me dire que 80 pour cent du microbiote des enfants n’est plus ce qu’il devrait être…
Marie-Laure

Leave A Comment