On est considéré comme des emmerdeurs

Je souhaite témoigner comme victime de la fumée de cheminée d’un de mes voisins. Après avoir essayé de sensibiliser le voisin en question, puis la mairie, on en est au point de départ. Le loi ne défend pas les victimes de ce type de pollution alors qu’il suffirait d’imposer peut-être la mise en place d’un filtre en cas de troubles. Cependant, dans ce genre de situation, on est considéré comme des « emmerdeurs » !

Effectivement, on a beau se plaindre de problèmes de santé : irritation des yeux (conjonctivite sévère), du nez et de la gorge et parfois même des maux de tête et de ventre, mais comment prouver le lien ?

Christophe