Le scandale LVMH

En plus de constater, en tant que riveraine du 1er arrondissement, la dégradation inacceptable de la qualité de l’air dans le centre de Paris depuis la fermeture des voies sur berges, je suis sidérée qu’en plein pic de pollution, les élèves de la petite École de l’Arbre Sec et de la crèche –  toutes deux situées rue de l’Arbre Sec au pied de la Samaritaine – doivent subir une poussière quotidienne due à la démolition de la façade de la Samaritaine située juste en face. La poussière est tellement importante qu’elle pénètre dans les classes. Il est absolument scandaleux que le Groupe LVMH n’ait pas la décence de suspendre la démolition côté école lorsque de tels pics de pollution sont annoncés.

Quel mépris pour la santé des 220 enfants de l’école et des 50 bébés de la crèche. L’air est irrespirable aux abords de l’école et de la crèche. Je suis révoltée d’un tel mépris de la part de LVMH vis-à-vis des enfants de l’école, des bébés de la crèche et de tout le personnel enseignant et scolaire.

Les gens se plaignent beaucoup de la poussière dans le quartier alors imaginez l’école et la crèche qui sont situées juste au pied de la Samaritaine. Nous ignorons totalement la composition de cette poussière comme les conséquences de la respiration à long terme de celle-ci sur l’organisme. Le Groupe LVMH qui prétend se préoccuper de l’environnement asphyxie une école élémentaire et une crèche en plein pic de pollution. C’est un scandale sanitaire.

Quelques fois nous pouvons constater un nuage de poussière devant l’école. La bâche n’y change rien. Il n’y a qu’à voir la poussière sur la route pour le constater. Imaginez ce que nos enfants respirent. C’est absolument inacceptable.

Comment faire pour faire constater par un huissier la poussière et la prélever pour en connaître la composition ?

Karima

Leave A Comment